Rechercher

Rentrée : petits conseils techniques pour garder un œil sur le portable de ses enfants.

Mis à jour : avr. 21


A l'approche de la rentrée scolaire, les parents dotent souvent leurs enfants de téléphones portables notamment pour des raisons de sécurité. Lorsque l'enfant est jeune, comment s'assurer que son usage du téléphone soit sans danger aucun ?


Frédéric Mouffle : Premièrement, compte tenu du fait que la rentrée en sixième est synonyme d’autonomie (partir à l’école seul et revenir seul), les parents veulent avoir la possibilité de contacter leur enfant n’importe où et n’importe quand. C’est donc souvent à cette occasion que les enfants font l’acquisition d’un téléphone portable. Pour les enfants qui disposent de smartphone et même si cela n’est pas toujours facile à faire, il existe plusieurs moyens pour mettre en place un contrôle parental faut différencier plusieurs zones : celle à l’extérieur de la maison. Là, on n’a quasiment aucun contrôle parce qu’on ne sait pas ce que l’enfant fait avec son téléphone. À l’intérieur de la maison, il est plus facile de contrôler leurs activités sur le mobile, sauf lorsqu’ils sont dans leur chambre et que les parents n’ont donc plus forcément la visibilité suffisante.Pour ces deux cas, il existe néanmoins des solutions. La première concerne le smartphone en lui-même. Qu’il dispose d’un Android ou d’un iPhone, des solutions existent, notamment sur Google et l’application Family Link, qui permet de gérer et de moduler le temps d’utilisation quotidienne du téléphone en définissant les heures de lever et de coucher. Elle permet également aux parents de valider les applications téléchargées depuis le store ou encore de géolocaliser le portable afin de savoir où il se trouve. À cela s’ajoute un historique de l’utilisation de chaque application. Ainsi, lorsque qu'il utilise Youtube par exemple, le parent a la possibilité de visualiser le temps d’utilisation de l'application. Concernant les iPhones, sur les nouveaux iOS, on trouve la fonction “temps d’écran” qui permet de définir de nombreux paramètres d’utilisation. Au préalable, il est nécessaire que le compte de l’iPhone de l’enfant soit intégré dans le groupe famille administré et géré par les parents. A partir de là, il est possible de définir les mêmes paramètres que sur Android (géolocalisation, heure de levé/couché etc…)Bien entendu, lorsque votre enfant rentre à la maison, il peut tout à fait utiliser d’autres moyens de connexion que le téléphone : iPad, ordinateur etc… Dans cette optique, pour garantir une réelle protection, le contrôle parental devrait être installé sur tous les périphériques, ce qui peut rapidement poser des difficultés et s’avérer être chronophage pour les parents, d’autant plus lorsque ceux-ci ne maîtrisent pas très bien ce genre d’application.À la maison, on peut utiliser l’un des systèmes de contrôle parental opérateur mais cela reste déconseillé pour l’instant car ils ne sont pas très aboutis. Sur les boxs modernes, il est également possible de définir des plages horaires d’utilisation d’Internet. Par exemple, vous pouvez décider que tel ordinateur ou tel périphérique aura accès à Internet sur une plage horaire donnée. Tous les périphériques connectés à la box du domicile peuvent bénéficier de ce système. Tout en limitant l’utilisation d’Internet par les enfants, cela permet de ne pas gêner l’ensemble de la famille.


Si la plupart des téléphones sont désormais des smartphones, comment permettre aux enfants un accès modéré à internet tout en bloquant les sites qui pourraient être inappropriés ou dangereux ? Existent-ils des applications destinées à cet usage ?


Si l’enfant peut bien évidemment bénéficier d’un mode libre sur son smartphone, il est possible de mettre des « white list » pour certains logiciels ou appareils. En principe, les logiciels de contrôle parental bloquent tous les sites déconseillés ou interdits aux mineurs (notamment les sites porno etc.) En complément, depuis chez soi, il est possible de définir une liste noire de sites internet qui ne seront jamais accessibles depuis la maison.Qu’il s’agisse de la box ou du téléphone, ce sont des moyens à la portée de tous. En revanche, il est important de procéder à l’installation de ce type de contrôle parental avec l’enfant. Il est nécessaire de lui expliquer la raison de cette décision afin qu'il comprenne les dangers des technologies et le bien fondée de la mise en place d’un tel système par ses parents, qui cherchent avant tout à le protéger. J’insiste sur le fait qu’il est essentiel que cette décision soit prise en partenariat avec l’enfant (en fonction de son âge) pour qu’en grandissant, il puisse profiter des technologies de façon responsable et en étant conscient de la toxicité des écrans lorsqu’ils sont utilisés de manière intensive.Pour qu’un enfant soit équilibré, il est important que son cerveau ne soit pas occupé par un écran à longueur de journée. Il est donc nécessaire, pour le bien des enfants, que les parents leur proposent différentes activités. En occupant les enfants autrement qu’avec des écrans, on réduit drastiquement les risques relatifs aux écrans et à Internet. De même, puisque le contrôle parental ne régule pas les appels ou les SMS, il est préférable que les parents récupèrent les téléphones à la sortie de l’école lorsqu’il s’agit de jeunes enfants.Aujourd’hui, les applications type Google Family Link sont faciles à mettre en place, notamment parce qu’un assistant vous aide à la paramétrer. Ce que je conseille fortement, c’est d’utiliser des logiciels tiers. Sur les stores, on trouvera un grand nombre d’applications gratuites de contrôle parental mais il n’est pas toujours aisé de connaître les sociétés qui en sont à l’origine ni la façon dont elles gèrent leurs données, il est préférable de faire confiance à des entités comme Apple ou Google qui ont de solides infrastructures de sécurité.


Enfin comment adapter son contrôle parental du téléphone à l'âge de notre enfant ? Comment moduler la surveillance en adéquation ? Via quels outils ?

Les applications de contrôle parental laissent libre choix à chacun de moduler leur surveillance en fonction de leurs attentes. Chaque enfant est unique, donc, pour que cette surveillance soit efficace, elle devrait être modulée en fonction de l'âge, de la psychologie de l’enfant mais aussi de sa relation avec la technologie. Il n’existe pas vraiment d’application permettant de gérer et de moduler le contrôle selon ces critères-là. Chacun décide comme il veut de restreindre ou non l’accès de l’enfant aux écrans. Certains parents pratiquent même le contrôle de façon punitive, par exemple, en supprimant les quatre heures de jeu accordées à l’enfant le week-end. L’adulte contrôle tout cela depuis son smartphone, il lui est donc assez simple de modifier les critères etc.Il faut bien noter qu’on parle ici d’applications de logiciels de contrôle parental et non de logiciels de surveillance de téléphone. Ce n’est plus vraiment le sujet puisqu’ici, on parle de contrôle parental mais beaucoup d’applications, sous couvert de contrôle parental, proposent de surveiller l’écran des enfants. Ce qui est intéressant, c’est d’étudier la durée que les enfants passent sur certaines applications, notamment parce qu’ils n’ont pas toujours conscience de leur temps d’utilisation. Enfin, le plus important à retenir, c’est l’aspect pédagogique : les enfants doivent être conscients du temps qu’ils passent devant les écrans.


0 vue

NOUS  CONTACTER

ASK'M groupe Ker-Meur

20, rue de la Banque - 75 002 Paris

01.49.66.06.49

www.kermeur.com

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube